Raboteuses en bois

rabot  photoVos variétés de pâtes, pourquoi ? Le fait est que des raboteuses en plastique sont apparues récemment. Et ce n’est qu’en 1820 que les Britanniques ont breveté le premier avion en métal. Et ils l’ont construit en bois et comment il a été construit, partout. Et il n’était pas seulement nécessaire de couper une bûche ou de mettre une planche. Il était nécessaire d’avoir des plaques avec un profil figuratif pour la finition, pour la densité des joints il fallait choisir une pièce, pour couper le pic et le sillon, etc. Ainsi, en raison du profil ou du type de rabotage, en raison de la taille du bloc, et cette caractéristique permet de maintenir un plan uniforme pendant l’opération (plus la taille est grande, mieux c’est), en raison de l’angle de coupe et du type de profil, des variétés de rabots sont différenciées. En voici les principales :

– sherhebel, dont la grande incisive a une lame légèrement arrondie, sert au rabotage grossier le long et à travers les fibres. Grâce à cette forme de la lame, les rainures laissent des traces, mais en un seul passage, elles peuvent enlever jusqu’à trois millimètres de bois. On peut dire que cet outil est la première transformation de grandes pièces de bois ;

– L’ours – une longue raboteuse à deux poignées sur laquelle travaillent deux personnes assises l’une en face de l’autre dans le rondin. Ce plan peut être simple ou double. L’ours est aussi un outil assez grossier, il est aussi souvent appelé brise-copeaux (bien que la fonction brise-copeaux soit inhérente à de nombreuses raboteuses) ;

– raboteuse Elle est utilisée pour la finition finale des planches longues. Son but est de lisser et de lisser de grandes surfaces, donc il est trois fois plus long qu’un avion. Devant la raboteuse se trouve un dispositif qui vous permet de retirer le couteau du trou du robinet à l’aide d’un marteau.